1. Accueil
  2. Rechercher

Posted on 27th Mar, 2019 in GR Balades et randos

MONTEE AU SALLFORT

CV.jpg

Un vent violent chassait les nuages, c'est sur un fond de bleu intense que se détache au-dessus de Banyuls, les crêtes du Pic de Sallfort C'est mon premier rendez-vous cette saison avec la montagne. Le Pic de Sallfort n'est pas le Vignemale et ne ressemble pas au Valier, c'est une modeste cime d'à peine 981m de haut mais il est pour moi symbolique étant le premier sommet que l' on rencontre lorsqu' on entreprend la traversée des Pyrénées par le GR10. Chargé de souvenirs, le Sallfort est un endroit enchanteur, c'est toujours un plaisir de le gravir et d'y ressentir des sensations de montagne. Son large sommet est couvert par de belles pelouses parsemées de quelques rochers fantomatiques. Il est agréable de parcourir sans effort cette vaste étendue où paissent de tranquilles vaches et d' y découvrir de superbes recoins offrant un énième panorama.

CV1.jpg

A vos pieds, toute la côte catalane s' offre en spectacle, Argelès … Collioure ... Port-Vendres … Banyuls … puis le regard se porte au-delà de la frontière du Cap Creus jusqu'à l'anse de Rosas et la plaine de l' Emporda. Vers l'Ouest, c'est la chaîne des Albères qui se découvre : le Pic des Quatre Termes et le Pic Neulos que vous pouvez atteindre par une belle traversée en suivant le GR10.

CV2.jpg

Nous nous contenterons aujourd'hui d'un simple Aller et Retour. Nous dévalons la pente qui nous avez chatouillé les mollets à sa montée, puis c'est par un sentier presque à plat (!) tracé au milieu de la végétation méditerranéenne que nous rejoignons le col de Vallauria, nos voitures, notre point de départ au pied de la Tour Madeloc.

LE CAP REDERIS

CV3.jpg

Ici les Pyrénées plongent dans la Méditerranée. La rencontre entre la mer et la montagne y est titanesque lorsque le vent s'en mêle et que les vagues viennent se briser en écumes blanches sur les falaises dantesques. En partant du port de Banyuls, le cap Rédéris était le but de cette balade le long du rivage qui borde la réserve naturelle marine, un des endroits enfin préservés de la Méditerranée. Le vent a redoublé de violence, les rafales sont redoutables et nous obligent à progresser avec grande prudence. Gare à la chute ! Cet itinéraire balisé est un tronçon du sentier littoral tracé entre Argelès-sur-mer et Cerbère et sans doute la partie la plus spectaculaire si vous prenez le risque de quitter de temps en temps le balisage jaune et de vous rapprocher au plus près des flots en suivant des traces à peine marquées au milieu de la végétation.

CV4.jpg

Nous progressons de cap en cap, de rocher en rocher, entre deux falaises nous découvrons de petites plages, de petites criques à galets, nous montons, nous descendons , les fleurs, les épineux nous enserrent, par place, des vignes au ceps en forme de bonsaï viennent tutoyer le bord ultime des falaises.

CV5.jpg

Le spectacle est de toute beauté !. Un ultime effort, nous grimpons vers la route nationale N114. Je gagne arc bouté la table d'orientation! C'est un promontoire de rêve ! Le puig Joan, dernier contrefort du massif des Albères domine la scène : 457m d'altitude ! Vers le nord, j'admire le cap de l'Abeille que nous avons traversé et le cap Bear, reconnaissable à son phare. Vers le sud, la vue se porte sur le cap Perafita, le cap Canadell, le cap Cerbère et l'Espagne.

Discussion

No comments yet.