1. Accueil
  2. Rechercher

Posted on 24th May, 2017 in GR Traveller

CARNET DE VOYAGE : Crète 2017

Kalimera ! P1080062.JPG Je pars au pays des Dieux qui ont fait le monde !La Grèce.

Au pays d'Eros , l'Amour qui unit Gaïa (la Terre ) à Ouranos (le Ciel).

Je m'envole pour la Crète , la plus grande île de Grèce , tout au Sud de l'archipel où Rhéa épouse de Kronos vint mettre au Monde Zeus, le plus grand des dieux olympiens, là-haut sur le mont Ida, actuel mont Psiloritis , qui est le plus haut sommet de l'île, culminant à 2 456 mètres. En ce mois de mai, la neige couvre encore de son manteau la montagne crétoise. Je n'irai pas voir en son flanc la grotte où Rhéa cacha son fils des fureurs de son père ! Zeus vécut toute son enfance heureuse, là-haut, parmi les Curètes mais aussi ses amours avec une mortelle, la belle Europe. Ils eurent un fils le légendaire roi Minos !

Mythes et légendes, j'aime tourner les pages de ces récits qui font parti du voyage . daedalus-minos-pasiphae.jpg Le grand roi Minos vénéré par son peuple eut une vie tourmentée, de quoi faire une belle légende. Sa femme, Pasiphaé le trompa avec un taureau, cadeau de Poséidon destiné à être sacrifié et elle enfanta le Minotaure, monstre mi-homme , mi-taureau. Minos, furieux fit construire dans son palais, par son architecte Dédale , un labyrinthe pour y enfermer l'être hybride. En guerre contre Athènes et victorieux, Minos réclama, en guise de tribut, l’envoi de sept jeunes garçons et sept jeunes filles d'Athènes pour servir de pâture au Minotaure chaque année. Le héros Thésée , fils du roi d'Athènes Egée, fut tiré au sort pour faire partie du tribut annuel. Sur les conseils d’une des filles de Minos éprise de lui, Ariane, il parvint à tuer le monstre et sortir du labyrinthe en suivant le fil déroulé pour lui par Ariane. Minos, tenant Dédale pour responsable de cette fuite, le fit enfermer avec son fils Icare dans le labyrinthe, d'où ils s'enfuirent grâce aux ailes que Dédale fabriqua.
minotaure-thesee.jpg Belle légende ! Je referme mon livre , je laisse à mon tour « filer mes rêves » vieux d' il y a 5000 ans , l' airbus de nuit de Aegean Lines atterrit à La Canée ! P1070888.JPG Je suis arrivé sur l'île de Crète dont parle si bien Homère « cette île aussi belle que riche , isolée dans les flots, aux hommes innombrables , aux quatre-vingt-dix villes ; parmi elles, Knosos, grande ville de ce roi Minos... »

En si peu de temps, à peine une semaine , il n'est pas question de « faire » toute la Crète .... mais d'aller à son extrémité orientale et de prendre la route pour Kato Zakros. Les légendes me suivent car là-bas se trouve aussi un palais minoen !. Le dernier des quatre grands palais découverts en Crète P1080240.JPG Kato Zakros ! Nous avons découvert ce bout du monde avec nos enfants il y a plus de trente ans. J'y retourne aujourd'hui avec Nic, mon épouse. Ce lieu est empreint pour nous de souvenirs merveilleux. Un peu moins aventureuse qu'à l'époque de la « old road » , la plongée depuis Zakros vers la mer dévalant sur 8km la belle route asphaltée est toujours du bonheur renouvelé.à chaque visite. Les arbres sont rares dans cet univers de rocaille, seuls quelques chardons et quelques boules épineuses parviennent à pousser, colorant par touches vertes et jaunes l'horizon à l'infini. Au bord de la mer, cinq tavernes, une poignée de maisons et une magnifique plage aux galets roulés bordée de tamaris et c'est tout …. nous sommes arrivés au bout du E4 ! Un petit paradis !

Kato Zakros est encore épargné par le béton grâce aux vestiges du palais minoen découvert à deux pas de la plage. Trente ans après le site garde toujours sa splendeur sauvage, mais pour combien de temps ? Profitons-en encore une fois ! Nous allons rester ici 5 jours !.

LA CRETE DES MINOENS P1080033.JPG Assi au bord de la plage de Kato Zakros , bercé par le seul roulis des vagues je pense aux migrants  de la Méditerranée orientale : ces réfugiés d'hier comme ceux d'aujourd'hui, obligés de fuir leur pays d' origine pour échapper aux troubles de l'époque. L'histoire se répète. Vers le IIIème millénaire, au temps où l'Egypte élevait les grandes pyramides , chassés des terres conquises de Syrie et de Palestine, ils arrivaient ici, déjà.... Ils étaient des marins, des pêcheurs et s'installaient près des côtes, à proximité de plages où ils pouvaient haler les bateaux légers. Des villes naissaient, de beaux palais se dressaient comme à Knosos, Phaistos et derrière moi Kato Zakros, témoins d'une d'une vigoureuse et brillante civilisation qui au-delà des belles légendes du roi Minos et de son Minotaure a connu une considérable expansion , à travers la Méditerranée, jusqu'en Sicile. Mais, la Crète et les Cyclades ont subi à cette époque de violentes secousses tectoniques, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques. Nous sommes au XVe siècle avant J-C, Knossos et les établissements de La Crète orientale furent détruits, le volcan de Thera se réveilla brutalement explosa et ensevelit sous ses cendres et la pierre ponce les colonies crétoise de l'île de Santorin. Une civilisation s'éteignait …

Le palais minoen de Kato Zakros P1070943.JPG Il reste encore ici des débris volcaniques de l'explosion de Santorin dans les ruines du palais de Kato Zakros détruit par le feu. Il ne fut jamais reconstruit. Aujourd'hui, on peut visiter ce merveilleux site. Il occupe, tout près de la plage une surface de 8000m². Il se compose d'une cour centrale entourée de plus de 100 pièces. J'aime déambuler sur les vestiges archéologiques et laisser la place au rêve. Ici, face à la mer, vous pouvez imaginer les splendeurs de l'époque, la vie du palais et les cérémonies qui s'y déroulaient. P1070942.JPG Avec un peu d'imagination , vous pouvez deviner, la cuisine , les salles à manger, un banc de pierres et même les appartements privés de la reine où une partie du sol est très bien conservée ! Tout à côté sur le flanc de la colline au Nord , jouxtant le palais, se trouvent les maisons d'habitation, les petites ruelles : ces petites pièces carrées, ces formes que l'on retrouve encore dans l'habitat crétois d'aujourd'hui à Kato Zakros ! P1080250.JPG C'est à deux pas d'ici que se trouvent les petits complexes de chambres , appartements à louer., construits en pierre et en bois . Nous avons choisi de nous installer chez ceux de Katerina qui gère 5 maisonnettes disposées en étagères au milieu d'un environnement fleuri. Depuis notre terrasse la vue sur la baie de Kato Zakros est superbe. L'accueil de Katerina est attentionné et charmant. Des gâteaux, du café, de la confiture et du raki sont à notre disposition. Que demander de plus !

LE E4 carte-e4.png Le E4 est un sentier de grande randonnée de 10450km qui parcours l' Europe d'Ouest en Est ,il débute au Portugal, traverse l' Espagne, la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie , la Grèce et prend fin ici à Kato Zakros ! En France, le E4 se confond avec l'itinéraire du GR7 , pour cette raison il n'a pas de balisage particulier. Par contre en Crête qu'il sillonne entièrement sur 320 km de Kastelli au Nord-Ouest à Kato Zakros vous le trouverez souvent marqué par de grands piquets métalliques portant un losange jaune noir, la marque du chemin. J'aime ce chemin qui à la particularité de passer en France devant ma maison. Voilà pourquoi je me sens relié (par lui) à la Crête.

Ne vous étonnez pas non plus de rencontrer à l'aéroport de La Canée (Hania) ou Héraklion, de nombreux randonneurs avec des sacs à dos : la Crête est devenu un pays de trek. La meilleure saison pour y marcher est le printemps, car l'île à cette époque de l'annnée se couvre de fleurs, la température y est supportable et l'eau excellente pour les baignades.

Sur le E4 de la Crète orientale , j'ai réalisé, il y a déjà 15ans, en une semaine de marche parfois difficile, un superbe trek : un tracé somptueux parcourant côte, montagne, et gorges. En voici les étapes :

Point de départ : Paleochora . Un lieu de rencontre des hippies dans les années 60 ! Depuis, la vague touristique a déferlé sur la ville , mais le charme est toujours présent. Vous y êtes. Place à l'aventure ! ( les photos présentées sont issues de diapositives numérisées)

J1 : Paleochora- Elafonissi- Paleochora (retour en bateau) :17km-4h30-+150m PICT0004.JPG Belle première étape. La côte est constituée de rochers de conglomérats aux formes esthétiques, pas une âme qui vive sur les croupes des collines semi-désertiques si ce n'est la petite chapelle blanche d'Agia Ioannis dans la garrigue épineuse. Puis au final, nos pas laissent de profondes empreintes sur le sable fin aux reflets roses. Il faut encore traverser une lagune pour arriver sur l'île d' Elafonissi. Un petit paradis qu' il faudra quitter pour revenir en bateau à Paleochora.

J2 : Paleochora – Sougia :17km-4h30-+150m PICT0025.JPG Il faut partir très tôt les matins pour éviter les fortes chaleurs qui arrivent vite en fin de matinée. La mer de Libye est plate comme un lac. Les lumières sont superbes. Nous marchons au milieu d'un moutonnement de buissons épineux qui vont nous devenir familiers :, la phrygana. Les odeurs de romarin, de sauge, de thym et d'origan sont intenses. Puis nous descendons sur Lissos. Un îlot de verdure en bord de mer. Une antique cité romaine au passé prestigieux dont il ne reste qu'un amoncellement de pierres et les vestiges d'un temple. Puis c'est en traversant des gorges ombragées, garnies de lauriers roses et de caroubiers, que nous atteignons à nouveau la mer et Sougia, notre escale..

J3 : Sougia – Agia Irini – Omalos : 18km-6h-+900m PICT0039.JPG Aujourd'hui , c'est une étape éprouvante Nous quittons la mer en pénétrant dans les magnifiques gorges d'Agia Irini. Nous y sommes bien petits face aux parois verticales qui nous entourent. Puis il faut grimper progressivement vers la crête sommitale par le col de Linoselipour et atteindre le plateau d'Omalos . Nous trouverons gîte et couvert pour la nuit chez un des quelques paysans qui vivent ici avec leurs chèvres.

J4 : Omalos-Gorges de Samaria- Agia Roumeli : 22km – 7h - -1000m PICT0068.JPG Nous sommes réveillés ce matin par le bruit des moteurs et l'arrivée de bus. Etrange ballet dans ce lieu de solitude entouré de pics et de sommets enneigés dépassant 2000m! Mais c'est du plateau d'Omalos que des flots de touristes sont déversés chaque jour pour dévaler les gorges de Samaria, le site le plus fréquenté de l'île. Il faudra faire avec, nous descendrons à la queue leu leu !Mais, cette descente de 16km demeure exceptionnelle et est une merveilleuse aventure : un canyon creusé par l'eau depuis 14 millions d'années, des parois verticales et des passages resserrés de seulement 3,5m de large aux fameuses  sideroportes (portes de fer). Impressionnant , les parois surplombantes de 500m ne laissent entrevoir qu'un filet de ciel! A leur sortie, les gorges s'ouvrent sur une vallée s'élargissant jusqu'à la mer. Nous arrivons à Agia Roumeli. Il y a encore de la cohue au port où les touristes attendent le ferry pour repartir vers Sougia. Nous, nous sommes à pied ! Le soir venu le calme sera revenu à Agia Roumeli. Belle soirée où nous boirons avec les crétois restant au port l'inévitable verre de raki !

J5 : Agia Roumeli – Loutro : 15km -4h35 - +200m PICT0077.JPG Nous retrouvons avec grand plaisir , loin de l'agitation d'hier, la côte de la mer de Libye, les falaises. Il fait chaud : prévoyez beaucoup d' eau pour vos étapes ! Mais il y a nos baignades dans l'eau aux couleurs lagon sur un fond de marbre pour nous rafraîchir. Puis nous marchons dans le sable sur les pas de Saint Paul en passant à la chapelle d' Agios Pavlos (fin Xe siècle), c'est là que l'apôtre débarqua pour évangéliser la région. L'arrivée à Loutro, ce petit port de pêche adossé à la colline avec ses maisons blanches aux volets bleus, sa minuscule plage aux eaux limpides est superbe. Ce jour là, l'espagnol Bruguera gagnait Roland Garros ! Pour nous ce sera notre journée de repos.

J6 : Loutro – Anopolis -les gorges d'Aradena – Loutro : 15km – 5h - +700m PICT0094.JPG Pour les uns, cette journée sera vouée au farniente. Pour les autres nous partons pour une superbe boucle empruntant des chemins muletiers, un pont métallique perché à 138m de haut et pénétrant dans les entrailles des gorges d' Aradena, plus sauvages, plus spectaculaires que celles de Samaria. C'est tout simplement grandiose : des paysages somptueux avec les inévitables chèvres perchées sur les rochers et des rapaces planant dans dans le ciel. Vous êtes au cœur du pays sfakiote, symbole de la résistance grecque.  A 800m d'altitude se trouve le village Anopolis, rasé par les Allemands en 1941. « La liberté ou la mort », et je me remémore la la phrase de l'écrivain crétois Nikos Kazantzakis : Je n' espère rien, je ne crains rien, je suis libre ». PICT0045.JPG J7 : Loutro – Sfakia : 6km – 2h30 - +200m PICT0109.JPG Dernier jour de cette échappée crétoise du E4. Il ne reste plus que 2h30 de marche escarpée et exposée pour rejoindre Sfakia. Si vous préférez, vous pouvez prendre le bateau pour une dernière fois visualiser ce beau parcours côtier. Nous nous retrouvons à bon port à Sfakia. C'est l'heure de l'ouzo, de la Mythos ou d'un café frappé dégusté à l'ombre des tamaris  en attendant le bus qui nous ramènera à Hania

HANIA ou LA CANEE P1080259.JPG N' hésitez pas avant ou après pour bien « boucler » votre trek à vous arrêter à La Canée. Vous succomberez sans aucun doute au charme vénitien et même oriental de ma ville préférée de Crête. En 1971, elle a perdu son titre de capitale au détriment d' Héraklion, mais elle reste un des joyaux de l'ouest de l'île. P1000879.JPG La vieille ville, qui constitue la partie intéressante à visiter s'ordonne autour de son petit port et s'articule en demi-cercle en cinq quartiers distincts. Kastelli en forme le centre et Chiones, Splanzia, Evraiki et Topanas l'enserrent d'Est en Ouest , dans l'enceinte des remparts édifiés par les Vénitiens au début du XVIè siècle. De l'occupation turque (1657 – 1898) , il reste des minarets et la mosquée du port, qui abrite aujourd'hui l' office de tourisme P1000837.JPG Profitez de ce passage à La Canée pour faire du shopping en particulier dans la rue Skridlof , « la rue du cuir », ou au marché couvert , un bâtiment en forme de croix qui pétille d' animation et de couleurs. P1000892.JPG Mais c'est le soir que la vie crétoise est intense. Partez déambuler dans les ruelles du quartier de Topanas ou celui de Spanzia, le quartier turc, vous y trouverez des bars ou de belles tavernes, souvent une ambiance musicale pour déguster mezzes ou autres délices de la cuisine crétoise.. Et enfin au matin pour un petit dej où le soir pour un dernier verre , posez vous à une des nombreuses terrasses des café-restaurants qui bordent le quai du port vénitien pour emporter avec vous cette dernière carte postale de la Crète. Vous pourrez même si vous le souhaitez pour compléter le cliché parcourir la ville avec une calèche et son cocher. Bienvenue à Hania !

KATO ZAKROS … au bout du E4

Venir à KatoZakros , cette année est un choix délibéré. Il ne s'agit pas de venir ici dans un but de découverte mais tout simplement de venir profiter pendant 5 jours de ce site exceptionnel où je retourne pour la troisième fois avec une fois encore la certitude d'en repartir avec un seul désir y retourner !!!! P1080180.JPG Que faire à Kato Zakros ?

Nous partagerons nos journées entre balades, détente et rencontres.

En ce début de saison, il y a peu de touristes à Kato Zakros, les bus n'assurent pas encore la liaison avec Sitia. La plage le matin est quasiment déserte. Les quelques transats et les parasols disposés au pied des terrasses des tavernes appellent au farniente. Le soir venu nous n'aurons que l'embarras du choix pour choisir notre table. Il y a 5 tavernes, nous restons 5 jours. Le choix est vite fait , une soirée dans chaque taverne. Et puis, difficile d'avoir une préférence gustative. La cuisine sur l'île est préparée avec le maximum de produits locaux et les plats réalisés se ressemblent et se dégustent à chaque terrasse, les pieds dans l'eau, avec la même gentillesse de service. L'accueil crétois est bien une réalité renouvelée et rencontrée aux quatre coins de l'île. Mais , nous avons bien sûr un petit faible pour deux d'entre elles : Nostos et Amnésia. P1010292.JPG « Nostos » veut dire en grec « nous sommes de retour... » et c'est une belle histoire . L'histoire d'un petit garçon venu reprendre la taverne tenue pendant de nombreuses années par sa grand-mère. On sent dans la rencontre cette tendresse , ce bonheur retrouvé et les plats délicieux sont servis avec attention et sourire.. Et puis , il y a Georgia ! Notre coup de cœur ! Georgia c'est cette jeune femme vive, élégante et radieuse qui gère avec brio la première taverne bleue et blanche que vous rencontrez sur le bord de mer. "Amnésia" , n'est pas tout à fait une taverne comme les autres. Vous y viendrez surtout le matin pour déguster un fameux petit déjeuner crétois , vous y viendrez l'après-midi pour vous détendre à l'ombre des parasols et transats mis à votre disposition et le soir vous pourrez déguster de succulents petits plats qui sortent un peu de la cuisine traditionnelle, mais vous recevrez à chaque moment cet accueil chaleureux et généreux qui vient du cœur. Georgia a embelli notre séjour à Kato Zakros ! DSC07038.JPG Mais , nos remerciements vont aussi à Katérina , notre logeuse. Comment ne pas tomber sous le charme d'un des cinq appartements que Katérina propose, tant tout y est soigné et beau. Un extérieur extraordinairement fleuri, une vue imprenable sur la mer, un décor intérieur raffiné, un accueil discret et attentionné. Tout simplement du plaisir offert!
P1080242.JPG Ah ! J'allais oublier. Partout où vous allez à la table d'une taverne ou la terrasse de votre appartement, vous aurez la visite d'au moins un chat ! La Crête sans les chats n'est pas la Crête !!!! P1080105.JPG et sans les kri-kri, non plus ! P1070998.JPG Mais surtout, retenez ce mot grec « philoxenia », qui vient des mots filos (ami) et xenos (étranger) et signifie littéralement devenir ami avec un étranger.

RANDONNEE A KATO ZAROS

La vallée des Morts P1010250.JPG C'est la balade classique de Kato Zakros : dernière étape du E4. (8km – globalement descendant ! - Vous la réaliserez en 2h environ en partant du village de Zakros . De Kato Zakros il vous faudra remonter, soit à pied ! (ou en saison estivale en bus et dernier recours le stop ou le taxi!) P1080003.JPG Mais , il y a mieux à faire : un itinéraire en boucle (superbe) au départ du site minoen de Kato Zakros. Il parcourt la partie basse des gorges (à sec!) la plus belle, au milieu des buissons de lauriers roses , des touffes de thym et d' origan. Puis, à la première signalisation rencontrée, on remonte à la nouvelle route de Zakros. Le retour se fait par la old road avec des vues plongeantes sur les gorges et la baie de Kato Zakros. Partez à la fraîche, avec 2L d'eau, de bonnes chaussures et un chapeau ! 6Km environ. Une superbe boucle ! Baignade et tavernes à l'arrivée !

PS La vallée des Morts porte ce nom du fait des nombreuses sépultures minoennes retrouvées dans les cavités des falaises du site. En remontant dans la vallée vous pourrez observer d'anciennes murailles d'occupation minoenne.

La grotte de Pelekita P1080203.JPG Encore une bien belle balade à réaliser à Kato Zakros : la découverte de la grotte , un site magnifique en surplomb de la mer, creusée dans les calcaires à 105m d'altitude à une heure de marche de Kato Zakros. Après avoir passé la dernière taverne de la plage, il faut continuer en direction du nord-nord ouest en suivant en bord de mer une sente balisée par des rond rouges. La balade est magnifique, nous l'avons faite plusieurs fois et en particulier un soir de pleine lune. P1080019.JPG Vous y rencontrerez sans doute au milieu des rochers déchiquetés et des buissons épineux des petites chèvres. P1010323.JPG Pour en faire plus , vous pouvez aller à Pelika en réalisant une superbe boucle par un itinéraire engagé (4h de marche) passant par les reliefs qui dominent la mer. Cet itinéraire difficile a été créé et balisé (suivre les ronds rouges) par Elias Pagianidis et sa femme grands trekkeurs qui gèrent les magnifiques studios Stella à Kato Zakros , merci à eux ! P1080164.JPG Autres balades

Toute cette région fait partie du Parc Naturel de Sitia (la ville importante la plus proche). Pour cette raison vous trouverez aux abords des villages et en bordure des petites routes de nombreux panneaux explicatifs proposant des circuits de découvertes c'est le cas des Georoute que nous avons réalisés à partir d'un village presque fantôme, hors du temps Karidi. P1010271.JPG Le plateau karstique est d'une beauté sauvage nous avons marché sur ce plateau désertique balayé par les vents jusqu'à la grotte de Peristera

Enfin , entouré d'oliviers sur la montagne escarpée , arrêtez vous à Zakros à la boutique Terra Zakros pour y acheter la meilleure huile d' olive de Crête mais aussi herbes aromatiques en vrac , miel, raki, produits de beauté bio ( crème, savon, etc...), petits objets artisanaux. Boutique idéale pour faire avec le sourire vos petits cadeaux de retour. P1010356.JPG Trouvez enfin le temps pour visiter les moulins à eau restaurés de Zakros et son petit musée et de finir par un café frappé à la table d'un café du village en compagnie de vieux crétois qui égrainent leur komboloï.

J'espère que ce petit article et les photos vous donneront envie de venir découvrir ce petit paradis au bout du E4 qu'est Kato Zakros. Mon lieu de vacances préféré !

P1080138.JPG

Discussion