1. Accueil
  2. Rechercher

FERDINAND FABRE EN VITRINE A BEDARIEUX

Si vous passez dans la Grand Rue à Bédarieux, arrêtez-vous devant la vitrine de " la maison de la presse" ,vous y verrez un bel hommage rendu à Ferdinand Fabre.

En vitrine, des tableaux, des livres anciens issus de la collection personnelle de Mr Claude Lopez y sont présentés. Merci pour ce prêt et merci à Sylvie et Christine pour cette belle réalisation.

PS: Ci-joint , quelques photos de la vitrine

P1100163.JPG

P1100165.JPG

P1100166.JPG

.... et bientôt dans http://www.geologica-rando.com/ une idée rando:

"Sur les pas de Ferdinand Fabre"

A bientôt sur les chemins!

« … A peine a-t-on fait cinquante pas en grimpant le long de cette pente très raide que, si l’on s’arrête une minute pour respirer et si l’on se retourne, on est tout à coup saisi d’admiration (..) L’Orb, un peu maigre, serpente au fond de la vallée, laissant à découvert des roches micacées que le soleil , de temps à autre, allume ainsi que de gigantesques diamants. Et puis, si l’œil s’égare au-dessus de la rivière semée d’îlots, quel spectacle splendide que celui des épaisses forêts de châtaigniers prenant racine aux premiers mamelons de la plaine et se prolongeant avec leur frondaisons qui moutonnent sous le vent ou étincellent sous la lumière jusqu’aux crêtes sourcilleuses du roc de Caroux … ». Ferdinand FABRE - 1890 . Barnabé

C'est-un Quizz !!!!: où se trouve "cette pente très raide" ?

A bientôt sur les chemins !

UN PEU DE LECTURE AUTOMNALE...

Le nouveau numéro de Respyr est en kiosque !

http://www.respyr.fr/respyr-n87/ Il est arrivé avec les premiers flocons et espérons qu'il augurera d'une belle saison hivernale avec de la neige en quantité pour profiter pleinement de toutes les réjouissances que nous vous proposons : dossier ski de rando en val d'Azun, un petit voyage en Andorre, un grand en Crète, du ski et du freeride sur Formigal...

CouvRESPYR87.jpg

ainsi que celui de Pyrénées magazine!

http://www.pyreneesmagazine.com/le-magazine

Flamboyantes forêts

De la forêt de la Matte à celle d'Iraty, pins, chênes et autres hêtres parent des centaines de milliers d'hectares d'un bout à l'autre de la chaîne pyrénéenne… Nous vous invitons à en découvrir la diversité insoupçonnée : ses lumières et ses profondeurs, ses forces et ses fragilités, et la richesse infinie de sa biodiversité, faune comme flore.

M1908_cache_s432017.jpg

Et pour chez nous!

Le nouveau TopoGuide "l'Hérault à pied" est sorti !

Hérault PR.jpg

Vous le trouverez dans les Offices de tourisme, au Comité de la Randonnée (avec un tarif préférentiel) et dans toutes les bonnes librairies.

EXPOSITION SUR LES RAPACES

Depuis le 11 octobre, le museum de Toulouse propose une nouvelle exposition temporaire sur les rapaces, en partenariat avec les acteurs du réseau Éducation Pyrénées vivantes.

870x489_rapaces4_bis.jpg

Accompagné par un conte mythologique, le visiteur découvre au fur et à mesure les liens qui nous unissent à ces oiseaux fascinants, souvent divinisés et mythifiés, en alliant sciences, technologie et culture.

La diversité des espèces est représentée avec 61 specimens exposés, dont 18 préparé à cette occasion par Brian Aïello, taxidermiste au Muséum et passionné de rapaces. Dans des positions dynamiques, non posés au sol, ces naturalisations réalistes mettent en scène de manière spectaculaire chaque oiseau. En les voyant ainsi, on prend conscience de leurs facultés incroyables : techniques de vol, puissance de leurs serres et rapidité.

Une exposition pour le grand public qui n’oublie pas les tout-petits.

Pour compléter la visite : une expo photos jusqu’au 31 décembre, 1 concours -photo et 1 concours de nouvelles jusqu’au 20 décembre, le 29 octobre la journée “Rapaces”, et enfin des rencontres, des conférences les jeudis avec“ Chouette fauc’on observe”.

lu dans les actus de http://www.pyreneesmagazine.com.

GRIGGIO Serge :exposition "A CIEL OUVERT"

au Centre d'Art de Bédarieux en Octobre, Novembre et Décembre 2017

Du 13 Octobre au 09 Décembre 2017. 700_tableau_1_1_sur_1__2.jpg

Pour son exposition au Centre d'Art de Bedarieux en Octobre, Novembre et Décembre 2017 A ciel ouvert, Serge Griggio poursuit sa quête d’interprétation et de transformation des œuvres du passé et de la réalité. Dans le prolongement de son exposition à Essarts, espace arts et cultures d'Art de Bram en 2015 ''Griggio à la rencontre des Maîtres '', il reprend à son compte des chefs d’œuvres classiques pour les interroger, les disséquer, les assimiler. Du Titien aux ciels classiques en passant par le taoïsme, il traverse les œuvres et les références pour en extraire son propre suc. Du Griggio pur jus.

Pour lui, peindre, c’est s’interroger sur ce qu’on voit et, ce faisant, découvrir la réalité comme pour la première fois. Tournant son regard et ses pinceaux vers les ciels, il questionne la place qu’ils occupent dans la tradition picturale. Signalent-ils l’extériorité d’une scène ? Suggèrent-ils, autour des corps, la présence de l’infini, du divin ? Proposent-ils, à travers la représentation du sublime, une image fixe de la transformation permanente ?

Comment montrer la présence de l’air qui nous environne, qui nous touche sans cesse, qui nous pénètre dans le souffle ? L’air ne se voit pas, il se sent. Les ciels en dévoilent la matière vaporeuse : bleu atmosphérique, condensation de l’air dans la masse des nuages, voiles de brume ou nuées d’altitude, noir tragique des ciels d’orage.

Mais Griggio ne se contente pas de les représenter. Dans une démarche initiatique, il les traverse, les triture, les passe à la moulinette de ses sensations et de son imagination. A force de tourner son regard vers le ciel et ses représentations, il fait entrer du ciel en lui. En méditant sur les ciels, en explorant toutes les possibilités offertes par ces immensités libérées des cadres humains, il accède à une perte de repères qu’il nous fait partager.

A ciel ouvert nous propulse dans un espace de liberté. Le souffle du temps y soulève les nuages et traverse les toiles. Tout se meut et se transforme. Cet art de la métamorphose, c’est ici la patte singulière de Griggio, toujours en mouvement et toujours lui-même. Le nez en l’air, occupé à pétrir les nuages, il dépose ses traits, ses volumes, ses couleurs comme autant de prolongements de son corps et de son existence. Texte de Christian Pastre

https://contemporaneitesdelart.fr/exposition-a-ciel-ouvert-serge-griggio-espace-dart-contemporain-de-bedarieux/

REOUVERTURE DU SITE DES NEUF ECLUSES DE FONSERANES

201608210881-full.jpg

Les Neuf Ecluses de Fonseranes, à Béziers, sont de nouveau ouvertes aux promeneurs après 18 mois de travaux de réaménagement du site. Le célèbre escalier d' eau ( 8 bassins, 9 écluses) destiné à permettre au canal de Pierre-Paul Riquet de descendre vers la plaine de l' Orb, s' est refait une beauté.

Trois entrées sont désormais possibles: en voiture côté ouest,; à pied, à vélo ou en petit train pat le quai Port - Notre-Dame; en navette fluviale par la pointe de l' île des Eclusiers.

Un parking de 200 places à été installé, le Coche d' eau ( ancien relais des voyageurs) accueille désormais l' Office de tourisme, trois nouvelles passerelles permettent de franchir le canal. Le soir venu, un jeu d' éclairages illumine le Coche de l' eau, l' escalier d' eau et l' esplanade du grand bassin.

Enfin, un film de douze minutes, à voir dans le Coche d'eau, livre le trécit de l' histoire du Canal du Midi.